Il paraît que depuis quelques temps, nous avons retrouvé le goût de cuisiner. Les livres de cuisine se vendent bien, les cours de cuisine font le plein et tout un tas de nouveaux légumes anciens viennent changer notre quotidien! Nous passons de plus en plus de temps à cuisiner... (Mais que celle qui n'aime pas ouvrir un carton de pizza de temps en temps lève la main)

Enfin, parfois dans ces grands moments de dynamisme culinaire, nous nous lançons dans la création de petits plats goûtus et de... gâteaux trop jolis et trop bons! L'un des moments que je préfère dans la journée, c'est le goûter. A l'américaine,pour les cookies moelleux juste sortis du four, ou à l'anglaise, avec dans le meilleur -et rarissime- des cas, des sandwiches au concombre et des tartelettes au citron, aux fraises, accompagnées d'un joli cupcake.

_cosse_2010_032  "Je prendrai un peu de tout..."

Nous y voilà:

_cosse_2010_031

le cupcake

Véritable phénomène de société... Et le meilleur moyen de faire du business, si l'on en croit une petite revue gratuite distribuée dans les centres commerciaux britanniques: avec peu d'investissement et un peu d'imagination (car nous sommes toutes des cuisinières géniales), on peut développer, depuis sa cuisine, un petit commerce prometteur. Plusieurs boutiques parisiennes proposent déjà et exclusivement des cupcakes. On peut s'en offrir des boîtes entières d'un simple "clic"... Nous verrions-nous donc condamnées à ne plus nous nourrir exclusivement que de cupcakes crèmeux et riches ? De quoi faire fonctionner l'effet papillon: tu te bourres de cupcakes, et comme tu regrettes, tu achètes des crèmes amincissantes hors de prix...

Moi j'ai la solution: le cupcake sans les calories? c'est possible, c'est chez H&M, et ça coûte moins cher qu'un vrai!

Edouard_a_4_ans___012