Voici venu le temps de raconter ses vacances, dans les cours d'école, devant la machine à café, ou sur son blog chéri... Plutôt que de se risquer à décrire l'indescriptible beauté de l'Italie, concentrons-nous sur un joli coin de France, un endroit, disons, plus proche de nous tant dans la géographie que dans la manière de vivre et surtout... le temps qu'il y fait! Le Perche.

Perche_aout_201_005blogPerche_aout_201_102blog

Pas de chance pour nous, il n'y faisait pas trop beau, même carrément mauvais et froid. Du coup les photos sont un peu ternes. Enfin, il ne faut jamais se laisser influencer par la météo, sinon on ne mettrait jamais les pieds non plus à Londres ou à Cabourg... C'est que le Perche, ce n'est pas si loin que ça de l'un et l'autre et par moments on se croirait même en Angleterre. On m'a dit que c'était normal puisque le Perche a été anglais...

Perche_aout_201_099blog

Pour moi le Perche, vu à travers des reportages dans des magazines de déco, c'était un petit Lubéron (humide) tout près de Paris, où toutes les maisons étaient rénovées avec goût par des décorateurs. C'est pas faux! Par contre, contrairement au Lubéron où l'on trouve plus de boutiques de déco que de boulangers, dans le Perche, elles sont plus rares, mais valent le détour... C'est que l'on vient sans doute chercher ici la vraie campagne silencieuse et reposante, le contact avec la nature... Peut-être!

Eh! mais ici, c'est le pays du cheval, et le Percheron est loin d'être une demie portion!!

Perche_aout_201_124blogPerche_aout_201_126blog

Alors, bien sûr il faut faire un peu de tourisme, mais sans aller bien loin, on trouve toujours au détour d'un chemin un coin charmant, un hameau aux tons ocres, une petite maison fleurie de géraniums (si, si), un manoir divin dont le jardin vous rend malade d'envie, un vieux relais transformé en salon de thé-brocante... Justement, dans le Marie Claire Idées de l'été, un reportage était consacré à la famille de Cécile et Franck Schmitt, installée par là, à Rohaire, et dont la maison bien joliment rénovée accueille une boutique-salon de thé (Chez nous - Campagne), et le jardin un potager et un poulailler extraordinaires... Il faut absolument s'y arrêter pour le délicieux café gourmant - parce que Franck sait cuisiner et a même écrit des livres de cuisine! -, pour tous les jolis objets à chîner dedans et dehors -ici c'est le règne du zinc - et même pour acheter quelques plantes...En plus, ils sont hyper sympas et dynamiques, comme on rêve de trouver chaque fois qu'on rentre dans une boutique!

Pour les amateurs fervents de brocantes et antiquailles, il y a d'ailleurs non loin de là un impressionnant hangar, la brocante de Malines, à côté de Verneuil sur Avre, où, en cherchant bien, on peut forcément trouver - mais pas forcément bon marché - un petit truc à rapporter! (et y croiser des célébrités de la déco comme Jacques Garcia!)

Perche_aout_201_041blogPerche_aout_201_043blog

Perche_aout_201_052blogPerche_aout_201_046blog

Une fois remis de ses émotions, (non, on ne peut pas tout acheter! oui, un jour ton jardin ressemblera à celui-là), mieux vaut reprendre la visite du Perche, croiser un veau perdu au détour d'un chemin ou passer un moment au haras... Mais quelle drôle d'idée! Ici on fait du cheval à l'envers!

Perche_aout_201_186blog

Je l'avoue, une des choses qui m'a le plus plu, c'est le coup de klaxon du camion du boucher, monsieur Lheureux! Un nom comme ça, ça ne s'invente pas!

Perche_aout_201_028blog

Après avoir bien tourné dans le Perche, comme monsieur L., rien de meilleur qu'un verre de cidre au coin du feu... La Normandie, tout de même, ça a du bon!

Perche_aout_201_113blog

et en cherchant bien, on y trouve même du kitsch! tout ce qu'on aime chez Marvellous!

Perche_aout_201_085blog

Retrouvez ces images et d'autres encore dans l'album photo perché!