Ce matin il pleut... et hier c'était le premier jour de l'automne... Mais je n'ai pas envie de me lamenter! Mes petites chaussures vont sécher, mon jardin va adorer et tous ces gens qui ont déjà sorti leurs manteaux et leurs bottes vont enfin avoir l'air "de saison"!

Pour fêter l'automne, je me suis acheté une jolie citrouille, et j'ai même vaguement l'idée de lui donner une petite patine dorée... parce que depuis que je suis le blog de notre ami américain "Sweet Paul", j'ai envie de bricoler! Je suis en totale contemplation devant son magazine virtuel que vous pouvez regarder ici... Les pages de son Halloween blanc sont si chouettes! Et regardez ! Oui un crâne en pull... une idée pour mon Hamlet!

Si je parle de contemplation, ce n'est pas par hasard. Hier soir, je suis allée voir le film avec Julia Roberts "Mange, prie, aime". J'avais tenté de lire le livre, sans parvenir à rester en Inde avec l'héroïne. Je n'ai jamais réussi à compatir à ses lamentations... C'est comme ça. Et dans le film, c'est pareil! Je me suis rendu compte que je ne regardais jamais Liz, l'héroïne, mais toujours Julia Roberts... comme si c'était son histoire à elle (qui sait?) et ça donnait à peu près ça dans ma tête: "jolie sa coiffure! mais cette bouche, c'est pas possible, elle a fait quelque chose? moi si je mets un chapeau et une robe comme ça, je ressemble à une mèmère, etc.." bref, on est loin de la contemplation, de la recherche de l'amour de soi que héroïne prétendait avoir perdu... Je ne dénie pas à l'auteur l'intérêt de nous faire partager un cheminement intérieur ou  les vertus des voyages. 

[D'ailleurs, ça m'a bien donné envie d'aller à Bali]

Liz-Julia dit à un moment qu'elle a perdu le goût de la vie depuis qu'elle a perdu le goût de manger... c'est pourquoi elle part en Italie pour retrouver les deux. Elle prétend qu'elle se baffre de cuisine italienne, pourtant son visage est squelettique! Tandis qu'elle mange une pizza dégoulinant de fromage, elle explique à sa copine qu'on s'en fout des kilos en trop! Fastoche Julia! Alors explique-moi pourquoi le régime Dukan a ce succès phénoménal? Pourquoi les magazines sortent tous les deux mois un "spécial minceur"? Pourquoi les peoples rivalisent de maigreur? Est-ce que tu te moquerais pas un peu de nous qui luttons tous les jours et sans succès face aux tartelettes aux fraises?

D'ailleurs hier soir, j'ai mangé une pizza dégoulinant de fromage, moi aussi. Et toute entière en plus! Je me suis bien dit: "tu n'aurais pas dû", mais j'ai très bien dormi!

C'est comme quand j'achète un magazine féminin: c'est tout de même une parfaite démonstration de superficialité, de régression intellectuelle, de vanité! mais qu'est-ce que j'aime tourner les pages et tout bien regarder! Et quand mon collègue de bureau, qui est par essence à l'opposé de tout ce qui habite ces magazines, me réclame mon Grazia! je me sens pleinement satisfaite de moi-même!

A la spiritualité, je réponds SUPERFICIALITÉ! [n'empêche pas la compassion, hein!]

A la méditation, je réponds SHOPPING! [n'empêche pas la culpabilité, ceci dit...]

A la contemplation, je réponds HILARITÉ! [ et action!]

Et pour vous laisser méditer (pfff!) voici quelques images poétiques de mon jardin...

oiseau2

oiseau3

Oiseau1